The perfect family, la famille parfaite, a bilingual entry

A bilingual effort, un effort bilingue; the perfect family, la famille parfaite

As I was swimming this morning, something made me think of the idea of the perfect family.  As far as I am concerned, it is a total oxymoron.  A family by its very nature is unable to be perfect because it is composed of flawed individuals. 

As I have lived my adult life I have seen many examples of family, some good and some bad.  I have actually visited close to three hundred families on the north shore of Chicago in my job as adviser (the spelling is correct, it is an in-house spelling) for New Trier High School.  In short, I have seen them all.

A family that tries to sell itself as perfect is an outright lie. Needless to say, there are many families that look the part.  We all know better.

The best way to describe a real family is as a roller coaster of sorts. When one decides to start a family, essentially one is getting on for the ride.  There will be low points, high points; there will be moments where things go quickly and others that go slowly.  There are unpredictable things that come along the way.

Dealing with human beings, due to their very nature, is never an easy thing.  We must always remember that when one speaks, one knows what one is saying; the problem is that we don’t know how the person who receives it is going to process it.  Perception is all important, all powerful. As is  said in Le Petit Prince, “Le langage est source de malentendus.”  Language is a source of misunderstanding.

There is no reason to feel bad about family strife; it is a normal part of life.  We are wrong when we expect otherwise.  What is important is communication.

What we are experiencing now in the Koerner household is normal.  We shall survive in some form or another.  We are sad to be experiencing it because we have always tried to be open and non-judgmental, and forgiving.  We shall continue to respect one another and attempt to do our best to understand each other and get along.

We are on that roller coaster and at a particular point in the ride, but this too shall change.

**********************************************************************************************************************

Pendant l’heure que j’ai passée dans la piscine ce matin, je pensais à l’idée de la famille parfaite.  A mon avis, l’idée de la famille parfaite n’est qu’un oxymoron.  Une famille, dans la vie réelle, ne peut absolument pas être parfaite car elle est composée d’êtres humains qui ne sont pas du tout capables de la perfection.

Dans ma vie d’adulte j’ai vu beaucoup d’exemples de familles, il y en avait de bons et aussi de mauvais.  J’ai même rendu visite à presque trois cents familles dans le North Shore de Chicago quand j’étais « adviser » à New Trier High School.  En effet, j’ai tout vu en ce qui concerne les familles.

Une famille qui se prend comme l’exemple de perfection n’est qu’un mensonge total.  Je dois avouer, quand-même que je connais pas mal de familles qui essaient  de donner un air de perfection. Nous ne le croyons pas du tout.

Afin d’expliquer l’idée d’une famille réelle, l’idée qui me vient à l’esprit est celle d’une montagne russe. Quand on décide de créer, d’avoir une famille, c’est comme si on décide de faire un tour de montagne russe.  Il y a des moments où on monte très haut et il y en a d’autres où on descend très bas. Il ya  des moments où tout se passe très vite et d’autres où c’est le contraire. Pendant ce tour de montagne russe, il y a même des choses qu’on ne peut même pas prédire.

L’idée de pouvoir s’entendre avec les gens n’est pas toujours facile.  Il faut toujours se rendre compte, quand on parle, qu’on sait exactement ce qu’on veut dire, mais la personne qui entend nos paroles peut bien comprendre autre chose. La perception des gens est tellement importante.  On a dit dans Le Petit Prince, “Le langage est source de malentendus.”  

Il ne faut pas exagérer les problèmes familiaux.  C’est une partie de la vie normale, cela ne peut pas être autrement.  La communication est la chose la plus importante.

Ce qui arrive chez les Koerner est également normal.  Nous allons survivre les difficultés actuelles.  Les Koerner ont toujours essayé d’être des gens qui sont ouverts, qui ne jugent pas, et qui pardonnent facilement et nous sommes tristes de devoir passer de tels moments.  Nous allons continuer de garder le respect que nous avons les uns pour les autres et de nous entendre comme il faut.

Nous faisons un tour de montagne russe et nous sommes arrivés à un certain point du tour, mais étant un tour de montagne russe, cela va bientôt changer.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s